Nous voulons aller aux deux parcs Ischigualasto et Talampaya, mais c'est très compliqué pour s'y rendre. La première étape consiste à aller à San Juan à 2 heures et demi de route de Mendoza.

image

image

         Tout va bien, la ville est tranquille, sans touristes, et pas chère. On peut prendre une excursion d'ici, mais beaucoup trop longue, car on est à 4 heures de router du premier parc. On nous conseille d'aller dans une autre petite ville, San Augustin de Valle Fertil où il y a des agences pour faire les tours.     

          Le lendemain donc nous nous rendons dans cette ville. Nous cherchons une agence en vain, mais trouvons un transporteur. Cependant il faut être 4. Heureusement, en cherchant nous avons rencontré un jeune couple de Français, Antony et Léa. Ils sont d'accord pour faire la sortie avec nous, et nous passons la soirée ensemble. 

image

image

        Le jour suivant nous arrivons au parc Ischigualasto, ou Vallée de la Lune, après une heure de route. Avec notre véhicule, nous suivons plusieurs autres voitures à travers le parc. Il est impossible de s'arrêter où on veut, il faut suivre le groupe, et des arrêts intéressants sont prévus. Pendant trois heures, nous allons parcourir une quarantaine de km à travers un beau paysage de petites dunes de différentes couleurs. Des roches érodées ont des formes bien particulières. Il y a le sphinx, les boules de bowling, le sous-marin et le champignon. Bon, il faut un peu d'imagination... Nos amis sont un peu déçus, ils ont deja vu presque la même chose dans le nord du côté de Salta.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

        Il y a des millions d'années il y avait ici des lacs et des dinosaures. Plusieurs squelettes ont été découverts dans les sédiments et sont en exposition dans un petit musée. Nous sommes de retour à Valle Fertil vers 14 h. Petit repas rapide, puis sieste, car on a eu vraiment chaud, et il fait encore très chaud quand nous quittons l'hôtel vers 20h pour aller dîner tous les quatre.

image

         Quant au deuxième parc du coin, le parc Talampaya, on pourrait y aller avec le même transporteur, plus loin donc plus cher. Il paraît aussi que l'entrée de ce parc est vraiment trop onéreuse, qu'il faut prendre les services d'un guide, et qu'on peut voir un peu la même chose dans le nord. C'est décidé, nous n'irons pas... Mais il faut continuer notre route vers le nord. On pensais d'ici rejoindre La Rioja puis Salta, mais nous sommes obligés de retourner à San Juan pour prendre un autre bus allant à La Rioja. On aurait aussi voulu se rapprocher du plus haut volcan d'Amérique, l'Ojos del Salado...Impossible! Il y a bien des routes, mais aucune lignes de bus. La région ici est vraiment très mal desservie.