Comme prévu, nous partons avec une belle voiture toute neuve, en direction du Chili. Le ciel est très couvert et nous sommes inquiets, verrons nous l'Aconcagua? Il faut d'abord traverser la ville ce qui est un peu long, et on arrive enfin dans la nature désertique. Nous passons près d'un grand lac qui alimente toute la ville, puis traversons Uspallata un petit village, et nous nous dirigeons vers la frontière. Le temps s'arrange au fur et à mesure. La route est bonne, mais il y a de nombreux camions qui roulent comme des fous dans les descentes, et n'avancent pas dans les montées. C'est la Cordillera del Tigre, parallèle à la Cordillère principale beaucoup plus haute. Nous commençons à voir quelques sommets enneigés.

image

image

image

image

        Nous arrivons au Puente del Inca, une arche naturelle formée par des dépôts d'une eau riche en calcaire et minéraux. Sa couleur vient de la richesse de l'eau en fer et en soufre.

image

       Un peu plus loin, nous voilà en vue de cette fameuse montagne, l'Aconcagua, qui culmine à 6962 m et qui est le plus haut sommet de l'Amérique. Une petite marche nous permet de l'admirer plus longuement.

image

image

image

   

image

image

            Demi tour pour retourner à Mendoza, mais après Uspallata, nous prenons une piste, la ruta de Los Caracoles (colimaçons). Elle monte progressivement vers un col à 3100m, puis redescend rapidement en de très nombreux virages en épingles à cheveux. Il paraît que la vue est très belle... Je dis "il paraît", car on n'a rien vu, on était dans un brouillard complet, ne voyant pas à trois mètres... Vers la fin, une fois sortis des nuages, nous avons pu voir un peu mieux cette route tortueuse. 

image

image

image

image