image

           Pas de bus avant 14h. Du coup on tente encore le stop, et si vers midi on n'est pas encore pris, on ira acheter les billets de bus. On attend une heure et demi environ avant qu'un chilien nous prenne. Il est vétérinaire dans le coin et parle très bien français ( sa femme est Française). Du coup on parle beaucoup sur plein de sujets. On suit ce grand lac, les paysages sont magnifiques, et il fait super beau.

image

image

image

image

image

image

          Vers 13 h nous sommes de nouveau en train de faire du stop au niveau d'un carrefour. C'est un Italien qui nous embarque cette fois. Il a loué la voiture pour 15 jours et voyage seul. Heureusement il parle français, et la conversation va bon train. Il roule tranquillement et nous avons tout le temps de prendre des photos. Il s'arrête d'ailleurs souvent pour en prendre aussi. Nous quittons le lac General Carrera pour trouver le lac Bertrand tout aussi magnifique!

image

image

image

       A Puerto Bertrand nous rejoignons le grand fleuve Baker qui est d'une couleur extraordinaire vert émeraude. Pratiquement tout le reste de la route, je devrais dire piste car ce n'est plus que ça ici, nous suivons ce fleuve qui conflue avec un autre fleuve, le Nef, au niveau d'un petit canyon. Arrivés à Cochrane nous trouvons une chambre dans un Hospedaje chez une dame très sympa. Il se trouve que notre Italien y vient aussi.

image

image

image

image

image

            Toujours pas de bus pour continuer vers le sud. Nous nous postons encore une fois à la sortie du village. Il faudra encore attendre une heure et demi pour qu'une voiture s'arrête, et qui c'est, notre charmant Italien. Il nous amène jusqu'à Caleta Tortel. Il fait encore très beau mais les paysages sont moins grandioses que la veille. Ce village est construit sur la pente d'une petite falaise en bord de mer et toutes les maisons sont sur pilotis. Pas de routes ni de chemins, mais des passerelles pour aller d'un lieu à un autre. C'est assez amusant. On s'y balade tout le reste de l'après midi. Le soir nous invitons à dîner notre chauffeur italien. La note est salée à la fin, mais il nous a fait économiser le prix d'un éventuel bus.

image

image

image

image

image

image

image

       Nous avons pas mal hésité pour la suite du voyage. Nous voulons rejoindre El Chalten en Argentine, et pour cela il y a deux solutions. La première, on continue en stop jusqu'à Villa O´Higgins, puis un ferry, puis une nuit dans une cabane chez un vieux qui demande cher, puis 21 km à pied avec les sacs, puis un autre ferry pour finir par un bus. Sur les 21 km, 16 peuvent être fait avec la voiture du vieux, mais à quel prix? Il en profite sacrément.... L'autre solution est de retourner à Cochrane, puis d'aller à Chile Chico pour passer en Argentine, puis de prendre un bus pour rejoindre El Chalten en 10-12 heures... Nous avons choisi la deuxième solution.