Nous quittons donc Ushuaia en avion pour rejoindre en deux heures la péninsule de Valdes sur la côte atlantique. Cette péninsule est réputée pour les nombreux animaux marins qui y nichent. Tout se passe bien malgré les rafales de vent. Nous passons au dessus du détroit de Magellan que l'on arrive à distinguer. Atterrissage à Trelew, minibus pour rejoindre Puerto Madryn, et recherche rapide d'un hôtel. Nous sommes ainsi remonté vers le nord du pays en quelques heures au lieu de trois jours.

image

image

image

          Puerto Madryn est une petite station balnéaire avec beaucoup d'Argentins en vacances. Il fait très chaud, nous relèguons polaires et gortex au fond du sac, et sortons les shorts. Cependant nous n'avons pas trop envie de nous baigner vu la proximité de la ville et les algues vertes qui recouvrent la plage.

image

        Après avoir consulté les agences de tours, nous trouvons plus agréable et moins cher de louer une voiture pour deux jours avec retour à l'hôtel tous les soirs. Les distances ici sont très longues, sur des routes ou pistes toutes droites, et les km défilent assez vite. Nous allons ainsi voir différents sites sur la péninsule et le sud de la région.

         Les éléphants de mer qui se prélassent au soleil, rassemblés en masse au pied d'une falaise.  Dommage, ils ne bougent pas beaucoup, ils semblent endormis. On cherche sans succès un mâle avec sa trompe, mais il n'y a que des femelles. ( parmi les photos j'en mets un pris sur internet car c'est vraiment spécial)

image

image

image

          Après les éléphants de mer, ce sont les lions de mer. Ils sont beaucoup plus petits et marrons. Le mâle est aussi particulier avec sa grosse crinière et fait vraiment le chef avec son harem. " C'est moi le plus fort" semble t-il dire... Les petits tout noirs sont nombreux.

image

image

          Plus loin nous arrivons dans une zone en bord de falaise où viennent nicher de nombreux manchots de Magellan. Ils creusent des trous pour pondre et cacher leurs petits. On les observe vivre tout près de nous, on pourrait presque les toucher. Beaucoup plus au sud, on en verra des milliers sur une immense étendue. Ils font leur nids parfois très loin de la mer et doivent parcourir des centaines de mètres pour aller dans l'eau chercher de la nourriture pour leurs petits qui attendent en piaillant. Il y a même une super cohabitation avec les guanacos qui viennent se désaltérer.

image

image

image

image

image

image

image

         Sur la lande il y a aussi quelques animaux. De gros moutons bien laineux qui appartiennent à des estancias, des choiques qui sont des sortes d'emeus, un peu comme les nandous, et surtout des guanacos qui semblent moins sauvages par ici. J'allais oublier, on a vu aussi un énorme dinosaure.

image

image

image

 

image