Nous arrivons dans cette ville dite "du bout du monde" vers 19h, après 10 heures de route et 630 km parcourus. Route entrecoupée par une traversée du détroit de Magellan, à l'endroit le moins large. Ici, pas de montagnes comme on aurait pu le croire, tout est plat, archi plat... Deuxième coupure dans le voyage, le passage de frontière. C'est long, non pas parce que les douaniers trainent, mais parce qu'il y a beaucoup de monde. Plusieurs bus sont partis de Punta Arenas à la même heure et se retrouvent ensemble à la douane... 

image

image

image

         Nous sommes maintenant sur la Terre de Feu, mais le paysage est toujours aussi plat. Quelques petits passages non loin de l'Océan Atlantique nous font lever le nez de notre demi sommeil. Enfin, nous atteignons les petites montagnes et les forêts qui entourent Ushuaia avec des aperçus sur le lac Escondido.

image

image

image

image           Le lendemain, la première chose à faire est de trouver un bus pour la suite du voyage. ici il n'y a que la compagnie Aqsa qui fait le trajet vers Rios Gallegos, notre prochaine étape. L'agence est fermée à cause d'un problème d'ordinateur, et nous apprenons qu'un bus est tombé en panne et qu'on n'aura peut être pas de place pour partir mardi 22. La seule solution est l'avion d'autant plus que c'est à peine plus cher que les 3 bus que l'on devrait prendre pour aller jusqu'à la Péninsule de Valdes, et ceci durant trois jours sans paysage intéressant. Nous filons donc à l'aéroport qui est situé sur une petite presqu'île, et prenons nos billets. D'ici nous avons de super belles vues sur la ville et les montagnes, mais le vent souffle toujours bien fort.

image

image

image

image

       L'après-midi, nous visitons la ville, en particulier le musée Maritime y del Présidio. C'est un ancien bagne transformé en musée. D'ailleurs de nombreux endroits de la ville rappellent les bagnards. Il y a aussi une réplique du phare du bout du monde, le vrai étant inaccessible pour nous. Une place est reservée aux morts de la guerre des Malouines, ainsi que plusieurs monuments, mais nulle part est inscrit qu'ils ont perdu contre les Anglais. On de belles vues également sur le bord de mer.


image

image

image

image

image

image

image

image