Comme il n'y a pas grand chose à voir à Santa Cruz et que les environs à visiter sont très loin, nous décidons de continuer la route, et d'aller vers le sud du pays. Il n'y a que des bus de nuit, nous devons donc attendre toute la journée. Visite du centre avec sa cathédrale et la place principale. Nous y arrivons juste à temps pour voir défiler deux groupes de jeunes musiciens ou militaires. Certains avaient un instrument de musique et d'autres une arme...

image

image

image

       Nous passons ensuite beaucoup de temps dans un restau, puis dans un café, puis à l'entrée de notre hôtel. Heureusement nous sommes dans un quartier où il y a de l'animation due à une communauté de Mennonites qui, comme nous, attendent je ne sais quoi...Les Mennonites sont un peu comme les Hamishs, ils vivent au 19eme siècle. A l'origine, ils viennent d'Allemagne ou de Hollande, et ils se sont énormément développés depuis quelques années.Tous les hommes ont des salopettes noires, et un grand chapeau de paille. Les femmes des robes sombres à manches longues, des collants ou des chaussettes et sandales, un fichu sur la tête et souvent un chapeau par dessus.

image

          Vers 17 h nous sommes à la gare routière, mais il faut encore attendre car le bus ne démarre qu'à 21 h. Bon, nous voilà enfin dans le bus après quelques péripéties, les billets n'étant pas les bons.... Ce bus est super. Les sièges s'allongent presque comme un lit, et sont suffisamment larges. On va quand même réussir à dormir. Tout d'un coup, le bus s'arrête et quelqu'un appelle " Villamontes, Villamontes". Mais c'est là qu'on descend! A moitié endormis, nous récupérons nos affaires, enfilons nos chaussures, et descendons du bus rapidement. Il fait encore complètement nuit, il n'est que 4h 30 du matin et nous ne sommes même pas dans une gare routière. Heureusement un taxi est là pour nous emmener dans le centre. Mais tout est encore fermé. Que faire? On avise des bancs sur la place principale, on n'a plus qu'à attendre que le jour se lève. On sommeille un peu...

image

         Vers 6h on va à la gare routière pour connaître les heures de bus pour notre prochaine étape. C'est encore le soir, la barbe! Mais on peut aussi prendre un "micro" qui part quand il est plein (6 personnes). Nous décidons de partir aujourd'hui même. La voiture démarre à 8h. Durant 5 heures nous allons rouler à travers des montagnes très arides et parcourir 200 km. Au début c'est une piste qui suit une rivière jaune comme la roche. Nous avalons pas mal de poussière. Le chauffeur va assez vite dans tous ces virages, mais tout va bien et nous arrivons à Tarija. Aprés avoir mangé une salade, nous trouvons un hôtel où nous allons enfin nous poser plusieurs nuits.

image

 

image

 

image