image

             Nous quittons Puyuhuapi encore sous la pluie. Un bus nous prend à 6h et demi, et traverse toujours un paysage de forêt dense sur la piste. Nous arrivons 5 heures plus tard à Coyhaique, la plus grande ville de la région. Comme le temps est un peu mieux, nous nous baladons au bord du petit canyon par lequel on est arrivé. Renseignements pris, ce soir et demain, tout sera fermé comme pour Noël. Après avoir mangé un poulet-frites habituel, nous faisons des courses au supermarché pour à peu près 3 repas, car notre intention est de rester ici le 1 er janvier. A la gare routière on nous annonce qu'il y a un bus ce mardi, et pas mercredi. Donc on décide de partir ce 1er janvier avec notre bouffe achetée. Nous préparons notre petit repas de réveillon dans la cuisine de l'hospedaje: Salade de tomates, avocats, œufs durs et fromage. 

image

          Le matin, JL va à la gare routière pour prendre le billet, tout est fermé, en fin de compte il n'y a pas de bus... Il ne fait pas trop mauvais, il y a même un peu de soleil, donc on décide de partir en stop. L'attente est longue, ça ne marche pas aussi bien que la dernière fois. Les voitures sont pleines ou ce sont des gens qui restent dans le coin. En attendant sur le bord du trottoir, on fait de jolies photos.

image

image

image

        Au bout d'une heure et demi, une voiture s'arrête et nous embarque pour Cerro Castillo à environ une centaine de km. Le gars très sympa se rallonge énormément, car il ne devait faire que la moitié. Il nous explique que sa femme travaille à l'hôpital et qu'il n'a rien à faire. Le paysage a changé. Il n'y a plus de forêts, mais de grands prés avec les montagnes au fond.

image

image

image

           Nous reprenons le stop vers 13 h après avoir fait un tour dans le village. Il y a quelques hôtels, si on n'est pas pris, on aura de quoi dormir.  Un jeune couple israélien nous prend. Ils ont acheté la voiture pour la revendre à la fin de leur voyage. On aurait pu faire pareil... Il n'y a que de la piste, le ciel se couvre à nouveau et il y a beaucoup de vent. Arrivés à Puerto Rio Tranquilo, ou tout simplement Tranquilo, nous nous baladons un peu au bord de cet immense lac, le Lago General Carrera. Il paraît que c'est le deuxième grand lac d'Amérique du Sud après le Titicaca.

image

image

image

image