A l'origine nous voulions aller au Paraguay et le traverser du nord au sud. Pour cela il faudrait retourner en Bolivie, et la route dans le nord est une piste avec très peu de bus et aucun intérêt. Nous décidons donc d'aller directement à Asuncion, la capitale du Paraguay. Un premier bus va nous amener d'abord à Resistencia. Nous quittons donc Salta vers 17h ce mardi 19 février. C'est encore un bus de nuit. Nous avons choisi un bus camas, avec des sièges qui se mettent presqu'à l'horizontal. J'aurais vraiment pu bien dormir, car bien installée mais on a eu droit à 4 films bruyants et des arrêts en gare continuels. A 4h du matin, un n-ième arrêt réveille tout le bus sauf JL. C'est la gendarmerie nationale qui fouille tout le bus, enfin presque, car JL n'est pas dérangé, alors que mon petit sac est fouillé, chaque poche est ouverte. Une autre personne a son sac complètement vidé, des pochons en plastique attirent leur attention. Que cherchent ils? On croit tous que c'est fini, mais maintenant ils fouillent la soute et font vider certains bagages. Heureusement nos vieux sacs sales ne les intéressent pas. Ce n'est qu'au bout d'une demi heure que JL ouvre un œil et se rend compte qu'il se passe quelque chose d'anormal. Bref, encore une mauvaise nuit pour moi. 

image

image

       Nous arrivons à 7 h du matin et reprenons un autre bus à 10 h pour aller à Asuncion. Le paysage n'est pas terrible, des petits palmiers à perte de vue. Le passage de frontière se fait sans aucun probleme, ça va assez vite.  Ça y est, nous sommes dans un nouveau pays. Quel changement, dès la descente du bus! Dans la gare routière, il y a des commerces de tout, habits, bouffe, téléphones...Comme le centre ville est loin de la gare, qu'il est déjà 16 h, et que nous sommes fatigués, nous préférons rester dans le coin. Nous trouvons un hôtel sympa et correct. Petite sieste bien méritée, puis dîner dans le quartier où il y a plein de petits bouibouis.

image

image

image

image